Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

Centre Interdisciplinaire de Recherche sur les Patrimoines en Lettres et Langues


Navigation principale

    Recherche

    Fil d'ariane

    Pierre Michon, la littérature et le sacré

    Pierre Michon, la littérature et le sacré

    • Partager la page sur les réseaux sociaux
    • Envoyer cette page par mail

      Envoyer par mail


      Séparés par des virgules
    • Imprimer cette page

    Pierre Michon, la littérature et le sacré

    Le 15 décembre 2019

    Ouvrage coordonné par Marie-Ève Benoteau-Alexandre

    Éditions Le Manuscrit, "L’Esprit des Lettres", décembre 2019

    *

    EAN13 : 9782304047844.

    Nombre de pages : 396

    Prix de l'ouvrage : 31,90 euros

    *

    Description :

    L’œuvre de Pierre Michon, contemporain majuscule, rencontre un public toujours grandissant. Mais alors que l’importance du sacré y est manifeste, elle n’avait encore jamais été étudiée pour elle-même. C’est à quoi s’attache cet ouvrage, parcourant les différents textes de Pierre Michon pour y mettre en évidence la nature et la fonction du sacré. Sacré chrétien et sacré archaïque s’y rencontrent, s’y affrontent, dans un tressage de références qui irrigue la prose de Michon et participe à son identité même. Essentiel à l’élaboration d’une écriture qui voit en Dieu le dédicataire de l’art, le sacré ne saurait pourtant se réduire à la littérature : le traitement que lui réserve Michon le fait apparaître comme l’un des centres de gravité de sa vision du monde.

    *

    Table des matières :

    Avant-propos
              par Marie-Ève Benoteau-Alexandre

    Des os avec du texte autour
              par Jean-Claude Pinson          

    Pierre Michon, lecteur de l’Ancien Testament
              par Gaël Prigent

    David et les Psaumes chez Pierre Michon
              par Gaël Prigent

    Un texte d’été
             par Agnès Castiglione

    Les deux corps du roi. Les mythologies d’auteur de Pierre Michon
             par Aude Bonord

    Ceci est mon corps, Minuscule et infini
            par Hervé Menou

    Sanctoral de Pierre Michon
            par Agnès Castiglione

    Avatars de l’expérience épiphanique dans Mythologies d’hiver
            par Sylvie Vignes

    Abbés : figures de la (dé)sacralisation
            par Marie-Ève Benotau-Alexandre

    Puissance(s) de Michon
           par Stéphane Chaudier

    Sainteté et sacré archaïque : le saint et le « falli »
           par Jean-Paul Pilorget

    Michon ou la « proximité des chairs souffrantes »
           par Gaël Prigent

    De la «dévotion» à la «croyance» : à la recherche de la «présence réelle»
           par Marie-Ève Benoteau-Alexandre

    La cruauté sacrificielle dans La Grande Beune
           par Carole Auroy

    La Grande Beune : le féminin de la mère... à tuer ou à écrire ?
           par Anne-Marie Picard

    Les Aztèques de Pierre Michon
           par Agnès Castiglione

    Les monstres et le monstrueux, ou l’envers du sacré
           par Denis Labouret

    ***

    Les articles réunis dans cet ouvrage sont le fruit de deux journées d’étude organisées à l’Université d’Angers le 9 avril 2014 et le 16 juin 2015 par Marie-Ève Benoteau-Alexandre, et d’un colloque, co-organisé par Carole
    Auroy (Université d’Angers), Marie-Ève Benoteau-Alexandre, Denis Labouret (Université Paris-Sorbonne) et Alain Schaffner (Université Sorbonne Nouvelle), les 19 et 20 mai 2017.
    Se sont ajoutés à l’ensemble des articles issus de la journée d’étude organisée le 10 novembre 2018 au Centre d’Études du Saulchoir par le frère Philippe Verdin (o.p.), sous le titre « Le terreau chrétien dans l’œuvre de Pierre Michon ».

    Marie-Ève Benoteau-Alexandre enseigne en classes préparatoires. Ses travaux portent sur les liens entre littérature et spiritualité dans la littérature du XXe siècle, notamment chez Claudel.